Récit de Monika, Jennifer et Balkissa, membres de la Communauté Different Leaders

JOUR  1 : DINER ET INTRODUCTION AUX FAMILLES

Début de l’aventure « We made it » à l’aéroport Charles de Gaulle. Nous nous rencontrons enfin, tous heureux et enthousiastes de pouvoir vivre une telle expérience. Après avoir enregistré nos bagages, nous en profitons pour dîner tous ensemble.  Le groupe est caractérisé par une forte diversité, tant au niveau des parcours que des origines, ce qui constitue la force de cette aventure. Ceci annonce la couleur: nous apprendrons chacun énormément au cours de cette semaine.

Après 11 heures de vol, nous atterrissons enfin à l’aéroport de Shanghai. Il est 16h30. A la sortie de l’aéroport, un car nous attend pour nous accompagner au Ramada Plaza Hotel afin de rencontrer nos familles chinoises respectives. Dans le car, nous en profitons pour admirer le paysage de cette ville chinoise qui nous a tant fait rêver. Nous nous attendions à des rues bondées et d’énormes embouteillages… Au lieu de cela, nous découvrons des rues très calmes où piétons et voitures se font rares. Les gratte-ciel et espaces de verdure s’alternent, ce qui rend le paysage très agréable. On nous explique alors que nous voyons la partie moderne de Shanghai.

Nous arrivons enfin à l’hôtel Ramada. Nous sommes émerveillés par la beauté de l’endroit. On nous amène vers une salle VIP pour dîner avec nos familles chinoises. Entre appréhension et excitation, nous faisons enfin la rencontre des personnes avec lesquels nous allons vivre toute une semaine.  Nous sommes tous surpris par leur gentillesse et leur bienveillance. Le dîner a été un excellent moyen de faire plus ample connaissance. Dès les premières minutes, nous créons de forts liens. A la fin du dîner,  nous partons chacun de notre côté avec nos familles respectives.

JOUR 2 : VISITE DES ENTREPRISES

Récit de Jennifer, membre de la Communauté Different Leaders

6h, premier matin à Shanghai. Mes paupières sont encore lourdes. Sûrement le «  Jet Lag ». Et pourtant je me lève d’un bon, me prépare à toute vitesse. Je n’ai pas le temps de souffler que je me retrouve au milieu de Shanghai, à courir derrière la navette d’Alcatel-Lucent avec Sunny mon «  Papa » chinois. Le chauffeur finit par s’arrêter et nous montons à bord en reprenant péniblement notre souffle.

Nous habitons à Puxi et il faut au moins une heure pour rejoindre SBELL, l’entreprise qui sera notre point de rendez-vous tous les matins pendant cette semaine à Shanghai. Assise à l’arrière de la navette j’ai le temps d’admirer les grands buildings côtoyant les petits commerces, les passants se pressant pour aller au travail, les motos et vélos slalomant au milieu des voitures et taxis.

Je suis à Shanghai, je le réalise enfin ! Arrivée à SBELL nouveau choc. Accompagnée de mon « Papa », je prends mon petit-déjeuner à la cantine de l’entreprise. Moi qui ai l’habitude de ne prendre qu’un thé et des biscottes, j’ai devant moi un plateau copieux. Des baozis, mantous et soupes diverses se suivent. Je découvre de nouvelles saveurs ; certaines que je préférerais oublier et d’autres qui ravissent mes papilles.

Finalement je rejoins mes amis de « WE MADE IT »  afin de rencontrer Isabelle Fernandez directrice d’Ubifrance Shanghai et Aziz Belaouda. Ubifrance est un établissement public français accompagnant les entreprises  à s’exporter et s’implanter dans différents marchés.  Madame Fernandez et Monsieur Belaouda nous parlent de leurs expériences, du marché asiatique, des clefs de réussite pour s’implanter en Chine, de la richesse culturelle de ce pays mais surtout de la nécessité de garder un esprit ouvert dans un espace mondialisé très concurrentiel.

Nous avons le temps de leur poser des questions auxquelles ils répondent avec intérêt. Nous les quittons inspirés et avec l’envie d’en connaître plus sur la Chine.

Après un repas tout aussi copieux que le petit-déjeuner, nous visions le site de Coca-Cola. Entre deux photos ( ou peut-être un peu plus ) nous découvrons sous la forme d’un circuit guidé, les méthodes de fabrication de la célèbre boisson.  Nous ne voyons pas le temps passer. Nous ressortons du site le sourire aux lèvres et avec une certitude ; celle de passer une semaine inoubliable. We are making it !

JOUR 3 : VISTE D’ALCATEL

9H : Accompagnée de ma mère chinoise, je me précipite pour rejoindre le point de rendez-vous situé dans les locaux d’Alcatel Shanghai Bell. Nous profitons de ce moment pour discuter de nous, de nos passions et de notre parcours de vie. Elle me raconte sa jeunesse à Shanghai, son parcours universitaire et enfin son premier emploi à Alcatel il y a près de 10 ans.

9H30 : Nous commençons la visite d’Alcatel Shanghai Bell, par la découverte d’une sorte de show room où l’on peut découvrir les produits proposés par l’entreprise, dont la MyFi qui constitue une sorte de WI fi de poche. Je suis très intéressée par leurs produits et plus généralement par le secteur des télécommunications que je connais peu. Nous découvrons également l’histoire de l’entreprise. Par ailleurs, lors de la visite nous sommes accompagnés par des journalistes de ICS, chaîne shanghaienne. Nous avons eu l’opportunité d’être interviewé en anglais par des journalistes chinois, ce qui fut déroutant et impressionnant mais également un excellent exercice de communication.

12H : Nous déjeunons à la cantine VIP d’ASB. Une salle privée constituée d’un immense buffet nous est destinée. Nous sommes tous très  touchés par l’accueil du personnel. Ce déjeuner s’effectue dans une ambiance très joyeuse rythmée de nombreux fous rires. Nous en profitons pour partager nos ressentis sur le voyage.

14h : Nous visitons la manufacture d’Alcatel Shanghai Bell. Avant d’y entrer nous enfilons des blousons et  des couvre-chaussures. Nous faisons également la rencontre de Philipe Masselin, vice-président d’Alcatel Shanghai Bell Opérations qui nous présente l’organigramme du secteur. Après cette présentation très intéressante, nous visitons la chaine de production d’antennes radio. Nous découvrons l’assemblage et la fixation des différents composants.

17h : La visite d’Alcatel-Lucent sonne sa fin. Nous rejoignons le point de rendez-vous pour repartir avec nos familles chinoises. J’en profite pour découvrir la cuisine chinoise et notamment la préparation du riz à partir de feuilles de bambou.

21h : Nous allumons la télévision afin de découvrir la vidéo réalisée par les journalistes de la chaîne ICS sur le programme « We made it ». Les familles chinoises sont très impressionnées et s’échangent de nombreux messages sur We Chat, réseau social chinois.

Nous allons ensuite nous coucher avec des rêves plein la tête.

JOUR 4 : UNIVERSITE ET VISITE D’ENTREPRISE

4ème jour à Shanghai. Le réveil est toujours aussi difficile. La fatigue se fait sentir mais pas assez pour mettre à mal mon enthousiasme. Comme d’habitude je me prépare à la hâte et en compagnie de Sunny, mon «  Papa » chinois je prends la navette d’Alcatel-Lucent. Il pleut. «  Xia Yu le » lui dis-je. Il hoche la tête et m’explique qu’ici c’est la saison des pluies et qu’il devrait pleuvoir toute la semaine. Il me tend un parapluie et me dit de le garder. Une fois à SBELL je prends rapidement mon petit-déjeuner à la cantine et rejoins mes amis dans le hall d’entrée.

Nous prenons le car direction «  FUDAN UNIVERSITY ». L’une des meilleures université du pays. Crée en 1905 elle dispose d’une véritable aura en Chine et de nombreux étrangers se pressent pour suivre des cours dans le cadre d’échanges universitaires.

A notre arrivée nous sommes accueillis par les étudiants de Fudan. Rassemblés dans une salle d’études nous discutons librement, nous partageons nos cultures, et nous nous trouvons des hobbies en commun. Guidés par les étudiants nous visitons également le musée de l’université et découvrons l’histoire de Fudan. Nous avons même le droit d’écouter quelques étudiants chanter l’hymne de l’université.

A 12h nous mangeons tous ensemble. Aujourd’hui encore les plats sont bien garnis. Nous avons le droit à un repas digne des plus grands empereurs chinois.  Du riz de diverses sortes, des mets de tout type, des viandes de tout genre ne demandent qu’à être savourés.  Nous les dévorons !

Après le repas, c’est avec un petit pincement au cœur que nous quittons nos amis de Fudan. Nous échangeons nos mails, numéros WE CHAT et prenons les dernières photos avant de monter dans le car afin de visiter dans l’après-midi la manufacture de la société Hewlett-Packard (HP), société américaine implantée en Chine dont le secteur d’activité est l’informatique et les logiciels.  Nous jalonnons les locaux, regardons les ouvriers chinois assembler des équipements informatiques et écoutons les explications d’un technicien presque religieusement. La visite est rapide mais intéressante.

17h nous rentrons à SBELL. Nos parents nous attendent. Nous nous disons au revoir. Une seule question reste en suspend : que nous réserve demain ?

JOUR 5 : MEDECINE TRADITIONNELLE ET CHENGHUA TEMPLE

Ce matin réveil à 7h, comme tous les jours. Mais pour une fois je ne me suis pas réveillée en plein milieu de la nuit à cause du décalage horaire. J’ai même réussi à me réveiller toute seule et à faire mon lit avant que ma maman chinoise ne vienne frapper à ma porte. Comme tous les matins je bois mon eau chaude. Il paraît que c’est bon pour éliminer les toxines. En 30 minutes je suis prête et nous nous rendons à la compagnie, ma maman et moi. Nous mangeons à la cafétéria. Aujourd’hui elle me fait essayer des nouilles végétariennes (à manger avec les baguettes bien sûr). La préparation des nouilles est assez bizarre. Les pâtes sont noyées d’eau et on y rajoute par-dessus un bol de légumes. C’est assez déroutant de manger des pâtes au petit déjeuner mais c’est quand même bon.

Je retrouve ensuite les autres WE MADE IT et nous nous rendons au musée de la médecine chinoise. Nous sommes chaleureusement accueillis et nous avons même une interprète qui parle le français ( ça change de l’anglais habituel ) . Après un long discours de bienvenue et quelques photos nous commençons la visite. Dans un premier temps on nous explique l’importance du Ying et du Yang, leur corrélation, leur interdépendance et leur omniprésence partout ; l’homme et la femme, la terre et le ciel ; l’eau et le feu … C’est fascinant !

Nous découvrons aussi l’art de l’acupuncture. Fascinée par la médecine chinoise, je suis captivée ! On nous explique que les chinois ont été les premiers a inventé l’anesthésie ( 1000 ans avant les occidentaux ). Leur connaissance et leur maîtrise des plantes pour traiter les maladies est absolument remarquable. J’ai pu admirer les différents outils utilisés en chirurgie mais aussi beaucoup d’autres beaux ouvrages. J’ai vraiment adoré cette visite. A la fin nous avons pu essayer la palpation des pouls sur des bras électroniques.

Nous sommes aussi allés à l’université pour un cours de Tai Shi. La professeure était impressionnante. Elle nous a selon elle, fait faire des exercices de débutants pourtant nous étions tous en sueur à la fin de la séance. Je  pensais avant que le Tai Shi ne faisait pas vraiment travailler, qu’il ne s’agissait pas d’un réel sport mais je m’étais trompée.  Je me renseignerais à Rennes pour trouver des cours pas trop chers. Nous avons aussi eu le droit à une démonstration d’art martial par un champion de Kung Fu. Samba voulait le combattre mais après la démonstration, il n’a plus osé. Nous avons bien rigolé.  Je pense qu’il a été très impressionné par le champion.

Nous avons déjeuné à la cafétéria de l’université de médecine puis nous sommes allés au Shanghai Financial Center ( SWFC ). Nous sommes allés tout en haut de la tour. C’était impressionnant mais malheureusement nous n’avons pas pu admirer le paysage shanghaien à cause du mauvais temps et du brouillard qui rendaient la visibilité médiocre.  Ça ne nous a pas empêché de prendre des photos à la sortie.

Après avoir visité le Shanghai Financial Center nous sommes tous partis au temple Chenhuang qui a été construit au 15ème siècle par la dynastie Ming. Il s’agit d’une place touristique mais surtout historique de Shanghai. Notre guide nous a également expliqué qu’il s’agit aussi d’un centre religieux. Et beaucoup de personnes viennent des quatre coins du monde pour visiter ce lieu sacré afin de mieux comprendre la richesse culturelle et religieuse de la Chine traditionnelle.  Le temple est magnifique, j’ai cru  l’espace de quelques heures  défier les lois du temps pour être téléporter en Chine ancienne. Je n’ai pas lâché mon caméscope d’une seconde. Après la visite de ce magnifique temple taoïste nous avons eu du temps libre pour faire des emplettes au marché. J’ai pu pour la première fois négocier à grands coups de «  Duo shao qian ? » ( Combien ça coûte?) , «  Tai gui le » ( Trop cher )« Bu hao » ( Pas bien ). Il faut dire que la négociation des prix est quasiment une institution en Chine. Et il est tout à fait normal de demander aux vendeurs une remise. J’ai ainsi pu avoir quatre foulards pour le prix d’un.

Cependant, je dois l’admettre, ce « sport » est fatiguant, aussi bien physiquement que psychologiquement. Les vendeurs chinois sont tenaces et s’ils acceptent de jouer le jeu, ce n’est qu’au prix de longues minutes de discussions.

Vers 17h nous nous rejoignons en face d’un restaurant sur la place du Temple. Il s’agit du Nanxiang Steamed Bun. Un restaurant réputé depuis que le président des Etats-Unis, Monsieur Obama y a dîné. Les gens font la queue et s’impatientent. Nous avons eu la chance d’avoir des places réservés et passons devant eux. Nous nous racontons nos impressions sur cette journée intense alors que les plats s’empilent dangereusement.  Nous mangeons beaucoup, mais pas assez pour finir notre repas. La panse bien remplie, nous quittons le restaurant pour faire une petite balade en bateau. La nuit  tombe alors que nous traversons Huangpu. Nous sommes éblouis par la beauté du paysage. Le soleil se couche, les lumières des buildings s’allument à l’Ouest comme à l’Est . Shanghai n’a jamais été aussi belle. Nous sortons les appareils photos et immortalisons ce moment.

« Shanghai hen piaoliang!» (Shanghai est très jolie ! )

JOUR 6 : XI TANG

Aujourd’hui nous devons passer toute la journée à Xitang, une petite ville non loin de Shanghai. Enfin, il nous faut tout de même faire deux heures de trajet ! Cela nous laisse amplement le temps pour finir nos nuits.

Alors que nous commençons à peine à nous endormir, le car s’arrête devant une grande place aux allures médiévales ! C’est donc ça Xitang ? Nous sommes, sans transition,  plonger dans la Chine ancienne et ce n’est pas pour nous déplaire. Nous sortons, passons nos billets devant une borne automatique. Car oui pour pouvoir accéder à la ville il faut avoir un ticket…

« Xitang c’est un peu comme Venise en Chine » me dis-je alors que nous sommes tous assis dans une petite barque, gilet de sauvetage au dos et appareil photo à la main.

En effet, la petite ville est construite autour de canaux et est traversée par neuf rivières. Ainsi Xitang est divisée en 8 secteurs, tous reliés par plus d’une centaine de ponts. D’ailleurs Tom Cruise aurait tourné l’une des scènes de « Mission Impossible » sur l’un de ces ponts.

Nous nous faufilons dans les petites ruelles bondées de touristes asiatiques pour la plupart. Nous visitions les maisons anciennes, découvrons des œuvres, objets artisanaux datant de la dynastie Ming, écoutons notre guide nous conter l’histoire de la ville ancestrale, découvrons comment à partir de simples coquillages, les habitants  fabriquent des boutons de chemises. Nous sommes happés par la ville, ses odeurs, les bruits environnants. Je n’ai qu’un seul mot : Superbe !

Après avoir déjeuné dans un des restaurants connus de la ville, nous nous séparons en petit groupe pour visiter la ville et faire nos achats dans les dizaines de petits magasins qui constituent Xitang. Malgré la chaleur, nous nous baladons dans les petites ruelles. On peut trouver de tout ; des souvenirs, du thé, du vin chinois… Nous découvrons les produits locaux que nous avons tous envie de rapporter avec nous.

En nous baladant, nous découvrons une forme de pêche inhabituelle. Pour pêcher, pas besoin de filet mais des cormorans.  Ces derniers sont attachés à la barque et lorsqu’ils aperçoivent un poisson, l’attrapent pour le remettre aux pécheurs. C’est une pêche plutôt efficace car en quelques minutes, un gros lot de poissons a été récolté.

Après cette balade, nous nous retrouvons pour rentrer tous ensemble à Alcatel Shanghai Bell.

Mais la journée est loin d’être terminée. Après avoir retrouvée ma famille, nous nous rendons directement au SMG, Shanghai Media Group. Ce dernier regroupe des dizaines de chaines chinoises. Nous commençons notre visite par la découverte du plateau de news du Dragon TV, où nous apercevons la journaliste quelques heures avant le direct. Nous sommes impressionnés par le décor et le professionnalisme du personnel. Nous nous faisons tout petits pour essayer de ne pas les déranger. Ensuite, nous nous rendons sur le plateau d’un TV show populaire. Nous assistons à tout : lancement des pubs, remarques du directeur, mise en place d’animations. Nous visitons même la régie. Je suis émerveillée et je me rends compte de la chance que j’ai de vivre une telle expérience.

JOUR 7 : JOUR DES FAMILLES 

Ce matin-là est notre première matinée peu chargée. Nous avons rendez-vous à 10h30 à Alcatel. Avec ma famille d’accueil nous n’habitons pas très loin d’Alcatel nous partons donc à 10h05 avec un taxi de la maison.
Je ne prends pas de petit déjeuner ce matin-là, ni ma maman d’accueil, alors que toute la semaine nous prenions le petit déjeuner à Alcatel qui dispose d’une cafétéria.
Arrivées à Alcatel nous rejoignons les autres familles, les étudiants et les accompagnateurs  du programme. La télé chinoise est également de la partie. On commence donc cette journée de découverte de la culture chinoise traditionnelle par la réalisation de dumplings avec nos familles. Cela consiste en un pliage particulier de la pâte à ravioles que l’on farci. Une fois la tâche finie pour toutes les familles nous passons tous à table afin de goûter nos réalisations et de partager un moment convivial avec les familles. La télé chinoise nous interroge aussi et pour ma part cette dernière choisi le moment  du repas pour m’interroger. Elle me demande comment je trouve les raviolis que nous avons réalisés et si je les aime bien et si je les préfère à d’autres raviolis chinoises que j’aurais pu goûter pendant mon séjour. Je réponds donc que les raviolis sont bonnes mais que j’en ai déjà aussi mangé d’autres pendant mon séjour que j’ai préféré à celles-ci et que j’avais aussi moi-même réalisé.
Après le repas nous partons tous dehors dans le parc d’Alcatel afin de faire des photos de groupes, avec et sans les familles.

Nous prenons ensuite tous la direction de ce que, nous, occidentaux, appelons “fake market” qui est un marché sous terrain au niveau du métro ou nous pouvons trouver toutes sortes de boutiques qui vendent des produits de contrefaçon mais aussi des souvenirs et des vêtements. Accompagnés de nos familles cela est plus facile pour nous de négocier des très bons prix. Pour ma part ma maman chinoise est redoutable dans cet art de négociation, mine outrée à l’annonce des prix élevés, départ immédiat de la boutique, scénario qui produit son effet puisque les vendeurs nous courent après pour que nous revenions et négocions les prix.
Après 1h45 de shopping intensif pour tous et de bonnes affaires réalisées nous reprenons la navette pour aller à notre prochaine activité.
Nous assistons alors à une cérémonie de préparation du thé ainsi qu’à sa dégustation le tout sur fond de musique traditionnelle chinoise. On nous explique tous les ustensiles utilisés pour la préparation thé ainsi que le protocole de préparation : chauffage des tasses, premier écrémage du thé …

Une fois le thé dégusté nous allons réaliser une peinture chinoise et s’essayer à la calligraphie. Notre professeur nous montre avant tout comment dessiner un bambou à l’aide des pinceaux que nous avons. On trace d’abord le tronc puis les branches ensuite les feuilles. Finalement nous signons nos œuvres en calligraphie chinoise, en signant bien évidemment avec nos prénoms chinois écrits en chinois bien ! Une fois nos œuvres d’art sèches on va s’essayer à la musique traditionnelle, plus précisément la guitare chinoise. On nous apprend quelques morceaux et je suis capable de refaire des morceaux que je pouvais jouer au violon après que notre professeur m’ait montré les différentes notes. Le moment dans l’institut passe. Il est rapidement le temps pour nous d’aller au restaurant.

Nous reprenons la navette alors et nous partageons notre dernier dîner chinois tous ensemble. Nous sommes assis aux mêmes tables qu’à notre premier dîner. Je suis à celle de Sébastien, Benjamin, Martine et des organisateurs chinois avec ma famille composée de Julia, la maman et Alex, le papa qui nous a rejoints pour le dîner. Le repas est constitué de plats qui arrivent continuellement sur la table, tous plus copieux les uns que les autres. Puis passe le temps des discours. Chaque famille et chaque étudiant est amené à dire un petit mot sur la semaine passée. Tous remercient passeport avenir, Alcatel et les familles pour cette semaine incroyable et inoubliable, riche en expériences, en rencontres et en découvertes. Je verse quelques larmes lors de mon discours, car ce fut vraiment une semaine que je n’oublierais jamais, vraiment très riche et dont j’ai vraiment profité à fond.

Le temps des discours occupe une très grande partie du repas et donc à 20h il est temps pour nous d’aller passer notre dernière nuit dans nos familles et de dire au revoir aux quelques personnes que nous ne reverrons pas le lendemain comme Joannis, stagiaire chez Alcatel parlant français qui nous a accompagné les 3 derniers jours, mais aussi à Hugo également stagiaire français a Alcatel qui nous a accompagné toute la semaine et pour ma part je dois aussi dire au revoir à Monna, l’assistante de ma maman chinoise avec laquelle j’ai sympathisé et qui m’a beaucoup chouchouté tout au long du séjour.

Nous rentrons en taxi à la maison, je termine de faire ma valise puis la famille me propose que l’on prenne un verre de vin chinois, ce que j’accepte volontiers. Une fois autour de notre verre de vin rouge nous discutons de mon futur, de ma carrière et Alex et Julia me donnent des conseils en rapport avec leur propre expérience sur les bénéfices de travailler dans une grande entreprise comme eux, mais aussi les bénéfices de travailler dans une plus petite entreprise. Alex suite à notre discussion de la veille concernant le Tibet me donne davantage d’explications sur la religion bouddhiste et sur sa philosophie. Alex est très intéressant et très cultivé, j’aurais pu passer la nuit à l’écouter et à échanger avec lui, malheureusement le lendemain nous devons nous lever tôt pour nous rendre à l’aéroport. Cette dernière journée fut donc encore une journée très riche en partage, en émotions et en découverte.